Quelques repères

C'est en 1834 que Poisson demande la création d'une chaire de Calcul des Probabilités OU d'une chaire de Physique Mathématique à la Faculté des Sciences de Paris en plus des chaires décidées par la réforme napoléonienne de 1808.

[Denis Siméon Poisson]
Denis Siméon Poisson

Depuis le début du XIXe siècle, sous l'impulsion de différentes personnalités au premier rang desquelles se trouvaient Laplace, Fourier et Poisson, les deux disciplines avaient connu un singulier élan qui imposait un complément dans les programmes d'enseignement. Guizot décide de la fondation de la Chaire de Calcul des Probabilités et nomme son ami Libri comme premier titulaire. Il est destitué en 1848 à la chute de Louis-Philippe et en 1850, au lieu d'une chaire supplémentaire de physique mathématique et pour pallier à la réputation peu sérieuse des probabilités, le nouveau régime crée la Chaire de Calcul des Probabilités ET de Physique Mathématique

[Henri Poincaré]
Henri Poincaré

qui sera occupée par Lamé, Boussinesq et Poincaré. En 1921, Borel

[Émile Borel]
Émile Borel

est nommé titulaire de cette chaire et c'est sous son impulsion, et celle de son successeur Fréchet, que la part des probabilités, quelque peu stagnante auparavant, va reprendre de l'ampleur dans l'université française. Après les événements de 1968, le ministre de l'Education Nationale Edgar Faure décide la suppression des Chaires dans les universités remplacées par des Unités d'Enseignement et de Recherche (UER) regroupant différentes entités (ou laboratoires) indépendantes. Le dernier titulaire de la chaire historique, Fortet,

[Robert Fortet]
Robert Fortet

obtient de haute lutte la création d'une telle entité pour sa discipline et c'est ainsi qu'en 1960 est créée l'Unité 007 du CNRS, le Laboratoire de Probabilités de l'Université de Paris VI-Jussieu dont il est le premier directeur. En 1980, quand il prend sa retraite, J. Neveu lui succède puis J. Jacod en 1989, et J. Bertoin en 2001.

[Jacques Neveu]
Jacques Neveu

[Jean Jacod]
Jean Jacod

[Jean Bertoin]
Jean Bertoin

En 1998, le Laboratoire de Probabilité de Paris VI a fusionné avec l'équipe de Probabilité et Statistique de Paris VII pour former l'UMR 7599 ou Laboratoire  de Probabilités et Modélisation Aléatoire, dirigé jusqu'en 2008 par D. Picard, et actuellement par Gilles Pagès.